603 rue Jules Ferry 62110 HENIN BEAUMONT HENIN BEAUMONT
Philosophie
Le Loup et le Chien 11/03/2019 à 14:33

Avant de vous proposer un texte de "la Fontaine", un fois n'est pas coutume, nous allons "comparer" le "régime de vie " des deux protagonistes de la fable au regard de leur façon d'appréhender l'importance de leur "libre arbitre" .
Notre libre arbitre est il à vendre ?

D'un coté, un animal sauvage à l'instinct développé qui vit en osmose avec la nature, préfiguré par le loup .
Il a un "régime de vie" très frugal et aléatoire et survit en prélevant dans la nature juste ce dont il a besoin pour assurer son existence .
La contrepartie de cette "frugalité choisie" sont sa faible dépendance à toutes les formes de "conforts artificiels" , sa résistance pour ne dire "résilience" face aux imprévus de l'existence qu'il sait surmonter et la grande liberté avec laquelle il conduit sa vie loin des contraintes que lui imposerait la "civilisation" supposée des animaux domestiques .

De l'autre coté, un chien bien gras et bien propre qui fait l'éloge de la civilisation de l'abondance où la dépendance et la soumission aux "modèles" stéréotypés offre certes, toute sortes de jouissances, mais supposent une aliénation aveugle et presque totale à ces jouissances et aux sources de celle ci ( monde "civilisé" (?).
En "jouissant" de cette abondance à satiété qu'il pense due et éternelle, il fanfaronne et s'enorgueilli de ce qu'offre la "caste" à laquelle il appartient et à laquelle il se soumet .
Il y appartient à tel point qu'il accepte de porter un "collier" et une "laisse" qui font de lui un simple "jouet"
que ses "maîtres" peuvent manipuler comme ils le souhaitent en échange d'un "confort" de vie plus précaire
qu'il le pense et qui peut disparaître du jour au lendemain, tant il ne tient qu'au bon vouloir des maîtres qui peuvent y mettre fin sur un simple claquement de doigts .
Ainsi , il renonce à sa propre "puissance" en tant qu'être libre au profit aléatoire d'une soumission "confortable"
à ses "maîtres tout puissants" .

Cette histoire n'a pas de morale, elle est juste le reflet de ce qui se déroule en nous et sous nos yeux, à moins que
nous n'en soyons tous les acteurs actifs hésitants en étant sans cesse soumis à ce dilemme ?

La question qui se pose ici est simple et complexe à la fois .

Aimons nous encore suffisamment la Liberté et tenons nous à exercer notre libre arbitre en ce monde,
quitte nous soustraire volontairement et consciemment aux "facilités" de l'existence ou
sommes nous dores et déjà de simples outils, soumis aux injonctions de pouvoirs qui dépassent de loin
notre capacité à les infléchir directement ?
Le "loup" décide de fuir la proposition du chien, il ne cherche pas à infléchir son choix "conscient" de la servitude !

 

Le Loup et le Chien . De Jean de la Fontaine .

Un loup n'avait que les os et la peau,
tant les chiens faisaient bonne garde ,
Ce loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde,
L'attaquer, le mettre en quartier,
Sire loup l'eut fait volontiers,
Mais il fallait livrer bataille perdue,
Car le Mâtin était de taille
A se défendre hardiment,
Le loup donc l'aborde humblement,
Entre en propos, et lui fait compliment,
Sur son embonpoint , qu'il admire.

" Il ne tiendra qu'à beau Sire ,
D'être aussi gras que moi , lui repartit le chien.
Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y sont misérables,
Cancres, hères, et pauvres diables,
Dont le condition est de mourir de faim,
Car quoi : rien d'assuré, point de franche lippée,
Tout à la pointe de l'épée,
Suivez moi, vous aurez un bien meilleur destin,
Le loup reprit, " Que me faudra t il faire ? "
Presque rien, dit le chien, donner la chasse aux gens,
Portants batons, et mendiants;
Flatter ceux du logis, à son Maître complaire,
Moyennant quoi votre salaire,
Sera force reliefs de toute sortes ,
Os de poulet, os de pigeon,
Sans parler de maintes caresses,
Le loup déjà se forge une félicité,
Qui le fait pleurer de tendresse.

Chemin faisant, il vit le col du chien pelé,
" Qu'est ce cela ? Rien . Quoi ? Rien ? Peu de chose,
Mais encore ? - Le collier dont je suis attaché ,
De ce que vous voyez est peut être la cause .
Attaché ? dit le loup : vous ne courez donc pas
Où vous voulez ? - Pas toujours mai qu'importe ?
Il importe si bien , que de tous vos "repas"
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrait pas même à ce prix un trésor."
Cela dit, maître loup s'enfuit , et court encore !


"La libre pensée éclaire la route de l'Homme en l'affranchissant, tandis que la soumission à la pensée commune obscurcie son chemin, détruit sa conscience et le mène à la ruine ..."

Merci de votre attention et à jeudi ou vendredi dans vos sites !!

Pour Jiasso,
E.V

 

A lire aussi

Savez vous ce qu'est une exponentielle ? C'est une fonction non...
Le Loup et le Chien
03/11/2019 à 14:33
Avant de vous proposer un texte de "la Fontaine", un fois n'est...
Le texte qui va suivre s'inspire des différents ouvrages...
Servitude volontaire
13/10/2019 à 19:44
Servitude volontaire . Après les attentats du 13...
Contactez-nous

Les Jardins d'Insertion de l'Artois

603 rue Jules Ferry
62110 HENIN BEAUMONT
Tél : 06 73 72 75 71

Contactez-nous

Suivez-nous:
Plan d'accès